Sidya Touré : « Il faut arrêter de diviser les guinéens »

Depuis Abidjan où il séjourne, Sidya Touré a réagit ce matin au décret présidentiel ouvrant la campagne électorale pour les élections législatives du 16 février 2020, dont les ténors de l’opposition ont décidé de boycotter et même d’empêcher.

Répondant aux questions de nos confrères d’Espace fm dans l’émission ‘’les GG’’, le leader de l’UFR a rappelé que le cas guinéen est différents d’autres pays de la sous région où des élections eu lieu sans l’opposition.

« Nous ne sommes ni le Togo, ni le Bénin. La Guinée, c’est la Guinée ! Vous avez vu, il y a une partie de notre pays qui s’est révoltée par rapport à ça.», a-t-il fait remarquer.

Réagissant à la déclaration du gouvernement qui a indiqué dans un communiqué que c’est seulement une région de la Guinée qui proteste, Sidya Touré estime qu’il faut arrêter de diviser les guinéens :

« J’ai écouté qu’il y a une partie de Fouta. Mais c’est depuis Gaoual, Koundara, Boké, Boffa ainsi de suite, jusqu’à Dubréka, Coyah et Conakry même. Il faut arrêter de diviser les gens à travers de prisme de ce genre. La réalité c’est que nous n’acceptons pas cela, nous n’irons pas aux élections et que nous ferons en sorte que ces élections n’ont pas lieu», prévient l’ancien Premier ministre.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.