Le siège UFDG Kaloum vandalisé : le parti indexe ‘’des adversaires politiques’’

Le siège de la fédération UFDG de Kaloum a été vandalisé, mercredi soir, à l’aube. C’est la cellule communication du parti qui l’annonce, jeudi, sur les ondes d’une radio locale. Selon Souley Thianguel Diallo, ce sont des inconnus qui sont allés renverser des ordures, déchirer les effigies de Dalein Diallo et de celle de Lansana Conté, tout en maculant les murs.

 Si des voix s’élèvent pour indexer des commanditaires, comme Malik Sankhon, le patron des ‘’Chevaliers de la République’’, une sorte de milices, au niveau du parti UFDG, on ne veut pas accuser vertement cet autre ennemi de Dalein Diallo. L’UFDG accusent ‘’des personnes qui se réclament du RPG’’. Pour rappel, à l’inauguration dudit siège au cœur même de Kaloum qui constitue un symbole selon Dalein Diallo, des jets de pierres ont été faits contre Halimatou Dalein Diallo. La suite ? Rien. Aucune enquête. C’est pourquoi, de recoupement en recoupement, le parti suppose que ce sont des personnes envoyées par le pouvoir et ses acolytes qui sont derrière les actes de vandalisme enregistrés. A ce titre, l’UFDG demande à l’Etat de jouer son rôle régalien qui est tout aussi de poursuivre les auteurs et commanditaires d’actes illégaux. Il reste que l’UFDG ne croit pas à la Justice, aux enquêtes ‘’qu’on ouvre et qu’on ne referme jamais’’, regrette Souley Thianguel Diallo.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.