Solidarité politique : le clin d’œil de Bah Oury à Bakayoko !

Bah Oury, loin de sa patrie, pense tout de même aux siens. Dans son adresse à ses compatriotes restés aux pays, malmenés ou tués, Bah Oury exprime ses pensées « à toutes les personnes qui sont tombées au cours de cette année, fauchées par les balles de la tyrannie d’Alpha Condé comme notre regretté Amadou Oury Diallo de la section motards de l’UFDG. »

Le vice-président de l’UFDG revenu dans les grâces du parti, après un ouragan qui a failli mettre en friche l’UFDG envoie aussi un clin d’œil à Abdourahmane Bakayoko, aujourd’hui en prison et « dont le seul crime est d’avoir dit ce qu’il pense. » Bah Oury n’a pas oublié ces autres Guinéens d’Angola « qui vivent des jours d’angoisse. »

Il marche ainsi sur les platebandes d’Alpha Condé qui, lui aussi, dans un discours de nouvel an a envoyé un pensée « vers nos compatriotes qui vivent dans la peine, le dénuement et la solitude. Je formule pour eux des vœux tout particuliers et souhaite du fond du cœur que l’année 2015 leur apporte le bonheur et une plus grande espérance. » Dans bien des cas, la cause du dénuement de ces personnes dont fait allusion le président, fait suite à la gouvernance approximative du quinquennat.

C’est donc du cinéma !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.