Sortie hasardeuse de Malick : que fera son ministre de tutelle Damantang ?

On n’attend pas une réaction de la part du Département de tutelle de la CNSS où trotte le pyromane de Malick Sankhon appelant à une milice d’autodéfense composée de 3000 jeunes. Damantang Camara, patron de Malick est resté bouche cousue. Certainement le temps de voir la Justice s’autosaisir de la bourde planant une sérieuse menace sur la paix et la quiétude sociale.

Mesurant à juste titre les graves conséquences que sa sortie hasardeuse pourra bien avoir, Malick Sankhon dit être à l’aise avec sa famille politique ainsi qu’avec son ministre de tutelle. Comme faire savoir qu’il y a une sorte de complicité dans la mise en place de la milice d’autodéfense : «Que vous nous voyez ou pas, ceux qui s’agitent, laissez-les s’agiter. Personnellement je vais très bien, je n’ai aucun problème ni avec mon ministre de tutelle Albert Damantang Camara, ni avec un membre du RPG Arc-en-ciel, a postériori le président de la République. Mais tenez-vous bien, en politique, il y a un moment pour parler. Si tu ne parles pas en ce temps, ta parole n’aura pas de sens », a-t-il déclaré.

Si donc le gouvernement, ni le RPG dont Malick estime servir n’ont réagi, la Justice, elle est, selon des sources dignes de foi prête à lâcher la chape de plomb sur le récidiviste de la CNSS.  Nous y reviendrons.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.