SOS pour la petite Fatoumata Binta Bah, victime de brûlure extrême

Âgée de 12 ans et originaire de Mali yimbering, Fatoumata Binta Bah, a été victime de brûlure extrême au niveau de son organe génital, il y a 8 mois environ et n’arrive toujours pas à recouvrer sa santé, faute de moyens.

Hospitalisée à Ignace Deen, une somme de vingt millions (20.000.000 GNF), est nécessaire pour une intervention des médecins, à défaut de quoi, elle risque de perdre sa partie génitale.

Dans l’émission « les grandes gueules » de ce lundi 17 septembre 2018, le cas de la petite Binta, a été révélé aux âmes sensibles.

Aussitôt, l’élan de solidarité est déclenché. Pas moins de 11 millions de francs guinéens, sont annoncés en dons, pour aider au traitement de Fatoumata Binta, issue d’une famille très pauvre.

Interrogé par nos confrères d’Espace Fm, sur son parcours kafkaïen depuis cet accident qui a complètement bouleversé son quotidien, Ibrahima Kindy Bah, père de la victime, a révélé : « Actuellement, ce sont les ressortissants de Mali yimbering qui m’aident, ce sont eux qui nous ont aidés financièrement jusque-là. Nous étions à Mali yimbering, j’ai vu l’état de ma fille se détériorer tous les jours. Ainsi, nous sommes venus à Labé, mais rien n’a changé. C’est de là-bas, nous sommes venus à Conakry à l’hôpital Ignace Deen où nous avons fait 6 mois. Mais ma fille n’a pas subi l’intervention chirurgicale qu’elle devrait subir, faute de moyens », affirme-t-il.

Plus loin, Ibrahima kindy Bah, est revenu sur les circonstances de ce drame : « Elle était en train de cuisiner, c’est vers la fin qu’elle est allée vérifier son repas au feu. C’est en ce moment-là que son pagne a pris feu, ensuite elle a eu peur, elle courait avec le feu dans l’enclos et le feu a pris son dessous. Pour l’aider, nous avons tiré son dessous, mais en vain ! Depuis ce jour, nous avons vécu le calvaire tous les jours, nous tendons vers les 8 mois comme ça », a-t-il raconté.

Pour rappel, ce montant de 11 millions récoltés courant lundi, se décompose ainsi :

Animateurs des grandes gueules : 5 millions GNF.

Tidiane Soumah /Tidiane Word musique : 1million GNF.

Et des anonymes : au moins 5 millions GNF.

Le cas de la petite Binta, en appelle à la générosité et à la solidarité de tous.

Source:mosaiqueguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.