Stabilité politique : quand Alpha Condé prêche la paix…

« Evitons de cultiver la haine, l’égoïsme et l’esprit de vengeance dans la mentalité des citoyens. Cultivons plutôt la paix, l’entente, l’acceptation d’autrui et l’amour entre nous les Guinéens en vue de faire face à l’avenir de cette nation qui a été longtemps la proie de personnes de mauvaise foi ».

Des Guinéens ont dû rire sous cape en suivant une telle déclaration émanant du président de la République. En effet, toute la chienlit que la Guinée vit aujourd’hui est le fait de la gouvernance bancale d’Alpha Condé. C’est lui qui nomme selon l’appartenance ethnique, tribale. Son maître à penser est à côté de lui, à la Présidence de la République. Il a pour nom Mohamed Diané. C’est lui qui fait et défait les carrières. Alpha Condé prêche la paix. Mais de l’autre côté, les ressources publiques, notamment les mines sont devenues la chasse gardée de sa famille, de ses proches et ceux du RPG.

Alpha Condé cherche des boucs émissaires pour justifier son échec patent. « Apparemment, ils ont juré (NDLR, les opposants) de m’empêcher de réussir là où ils ont échoué, quitte à ramener les Guinéens à l’âge de pierre. Je ne les laisserai pas faire. Ceux qui y parviendront ne sont pas encore nés », rappelle-t-il. Il accuse et va dans tous les sens. Alpha Condé prône l’acceptation de l’autre. Au même moment, il attribue sa mal gouvernance aux anciens Premiers ministres de Lansana Conté. Et pourtant, « moi, ma mission s’inscrit dans le cadre du bien-être des Guinéens et le développement de la Guinée », laisse comprendre le président guinéen. Paradoxal, non ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. Diakhaby dit

    Avant je parlais sousou maintenant je me cache pour parler le sousou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.