« Sur le Golan, Trump vient de faire sauter ce qui formait un pan du droit international »

En reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le territoire syrien occupé depuis 1967, le président américain ouvre la porte à l’annexion de la Cisjordanie, souligne, dans sa chronique, Alain Frachon, éditorialiste au « Monde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.