Suspendu par la Féguifoot, les ennuis continuent chez Djibril Diarra

Suspendu par la Fédération Guinéenne de Football (Féguifoot) pour ‘’fautes lourdes’’, Djibril Diarra ‘’Beckenn’’, l’un des Vice-présidents de la Féguifoot, tente de reconquérir son statut d’éligibilité à cinq mois du Congrès électif prévu en Août 2015.

Après avoir mené des démarches auprès de la CAF et de la FIFA, Djibril Diarra est à la reconquête de l’électorat et veut obtenir de la Féguifoot, la levée de la sanction, en vue de pouvoir faire acte de candidature, à la présidence de la Féguifoot contre Salifou Camara ‘’Super V’’, qui devrait se représenter pour un second mandat, apprend-on de sources bien informées.

Mais selon notre informateur, le Vice-président de la Féguifoot se heurte à des difficultés pour réaliser son pari. Même s’il bénéficie de quelque soutien, Djibril Diarra, qui est vu comme un adversaire potentiel de Salifou Camara ‘’Super V’’, aura du mal à reconquérir son statut d’éligibilité.

Pour que la Féguifoot lève la sanction, poursuit notre source, il va falloir convoquer une assemblée générale extraordinaire et se prononcer sur la question. En plus, il devrait obtenir les ¾ des congressistes, soit 80 signatures sur 120.

Après plusieurs démarches menées par ci par là,  »Becken » aurait obtenu une vingtaine de signatures à travers une pétition. Mais aux dernières nouvelles, sa démarche a été démasquée au grand jour. De l’avis des spécialistes, cette démarche ne milite pas en sa faveur, car, perçu comme un adversaire potentiel, le bureau exécutif de la Féguifoot tentera sans doute par tous les moyens pour lui barrer la route et éviter qu’il se porte candidat.

Sur les raisons de sa suspension, la Féguifoot accuse Djibril Diarra d’être à la base d’un contentieux  entre la fédération et le comité d’exécutif.

A noter que Djibril Diarra Becken avait été élu vice président de la Feguifoot au mois d’aout 2011 pour un mandat de quatre ans, avant d’être d’écoper d’une suspension le 14 novembre 2013, par la Féguifoot.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.