Sydia anéanti, Kouyaté inaudible, Dalein embastillé : vers une nouvelle ère ?

Huit mois se sont écoulés depuis la présidentielle obtenue au forceps et avec morts d’hommes et des destructions d’édifices publics et privés doublée d’expéditions punitives par des quidams à la solde du régime de Conakry.

Aujourd’hui, comme promis par Alpha Condé depuis des lustres, l’opposition, la vraie, celle sans compromission est en train d’être étranglée : Sydia Touré de l’UFR est anéanti, Lansana Kouyaté est inaudible et Dalein Diallo affaibli, embastillé et les locaux de son parti bouclés. On s’achemine vers une nouvelle ère, celle d’un despotisme en puissance. Sauf que, la partie est loin d’être gagnée par Alpha Condé : « Avec une Assemblée dépourvue de toute représentativité, une élection Présidentielle dont les résultats ont été spoliés et un président sans légitimité, exerçant de surcroit un troisième mandat illégal, cette page est loin d’être tournée. En ce qui concerne l’UFDG, elle a conservé sa vitalité tant dans son organisation que dans son fonctionnement. Avec nos alliés de l’ANAD, auxquels je rends un hommage appuyé pour leur concours à la réussite de notre campagne présidentielle et à notre victoire, nous nous organisons avec d’autres patriotes Guinéens épris de démocratie et de justice pour combattre le troisième mandat », alerte, pour sa part Dalein Diallo.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.