Sydia sur les fonds extérieurs pour lutter contre Ebola !

Les sorties intempestives du président guinéen pour d’autres pays dans le cadre de la lutte contre Ebola ne semblent pas satisfaire Sydia Touré. De l’avis du président de l’UFR, « Les sorties à l’extérieur n’ont rien à voir avec cela. Les dispositions qui ont été prises par la Banque Mondiale, les Etats-Unis ne sont pas liées aux sorties de notre cher Président fondateur. Ce sont des dispositions qu’on prend quand il y a des crises sanitaires importantes. »

 Ainsi s’exprimait récement le leader de l’UFR qui estime que l’action se trouve au niveau du gouvernement qui gère les fonds publics et qui a les contacts avec l’extérieur, que nous n’avons pas en tant que partis politiques. Comme Dalein Diallo, Sydia Touré ne veut pas qu’on assimile l’échec de la gouvernance de Condé à la propagation du virus Ebola, qui, aux yeux de certains, constitue un fond électoral ou de motivation de dilapidations de fonds publics.

 Extrait : « A écouter le Président de la République, on n’a l’impression qu’Ebola devient une opportunité pour la Guinée. On va faire les routes, on va faire ceci et cela ; c’est dramatique. Le fait que les gens nous aident pour avoir un peu plus de structures sanitaires, que les gens nous aident à former, entre temps nous avons perdu des centaines de nos compatriotes. On ne peut pas faire de cela quelque chose qui va permettre à notre pays d’aller de l’avant. C’est vrai que pour lui, le pays est devenu plus visible parce qu’on dira que c’est chez lui qu’il y a Ebola donc il faut l’écouter, il va dire quelque chose là-dessus. Mais ceci n’est pas la préoccupation des guinéens, pour nous aujourd’hui la priorité c’est de nous débarrasser de cette maladie. Nous, nous avons arrêté nos meetings et assemblées à cause d’Ebola, pendant que le Monsieur se promenait dans la rue en disant qu’il est vivant. »

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.