Sylla (UDG), faiseur de rois : un enjeu préjudiciable

L’UDG de Mamadou Sylla est bien courtisée par le parti au pouvoir. Au même moment, elle a signé une alliance avec l’UFDG de Dalein Diallo et ce, jusqu’en 2020. Mais déjà Mamadou Sylla s’est révélé faiseur de rois notamment à Dixinn, l’autre grande commune que le RPG veut extraire à Dalein Diallo. Un enjeu de taille mais bien préjudiciable. Trop d’intérêts en jeu.

 En effet, pendant que le RPG courtise l’UDG, cette formation politique entend elle aussi briguer la tête de Dixinn. Quitte à se faire accompagner par Dalein ou par le RPG. Après tout, « Si l’UFDG ne nous soutient pas, on va être candidat. Au vote, les élus vont départager. Malheureusement, peut-être nous deux, on perdra. Si on ne s’entend pas, c’est possible qu’on perde tous. Je pense que l’UFDG qui a le plus grand score, même avec le soutien des indépendants, ce n’est pas sûr d’avoir tout le monde sans défection. Au plus haut lieu, j’ai discuté avec le chef de l’UFDG. On s’est vu plus de six fois après la signature de l’alliance. L’accord était donné de sa part de nous soutenir. C’est après les résultats que j’ai entendu tout ce bruit. Mais bientôt, je crois qu’ils vont appeler aux élections des mairies. Les gens s’agitent, mais je n’aimerais pas qu’on perde tous. Mais si on ne s’entend pas, on risque de perdre tous », déclare le leader de l’UDG.

L’enjeu de la Mairie de Dixinn est grand et en même temps préjudiciable à l’un des partis : UFDG, RPG et UDG.  De toutes les façons, « Personne n’est automatiquement élu. Le vote est secret. Tu peux dire à ton gars vote par-ci, mais s’il vote par-là, tu ne peux rien faire. Tu ne peux pas savoir qui a voté pour qui. Partout il peut y avoir des surprises sauf peut-être en haute Guinée et au Foutah. » Que d’impasses en perspective.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.