Sylla UFC quitte Dalein : l’UFDG opte pour le mépris !

On avait senti le clash venir entre le porte-parole de l’opposition républicaine, resté jusque-là très loyal et le chef de file de l’opposition accusé d’être peu conciliant dans la gestion de certains dossiers liés à la vie politique de l’opposition. Aujourd’hui Aboubacar Sylla et Dalein Diallo n’embouchent plus la même trompette.

Devenu député sous les couleurs de l’UFDG, Sylla de l’UFC très connu pour sa pondération semble agacé, abusé et désabusé. Il l’a fait savoir de la plus belle des manières. La démarche n’a pas trop plus à l’ancienne alliée. Elle opte pour le mépris. « Tout ce que je vais dire à Aboubacar Sylla, je souhaiterais qu’il aille plus loin sur sa décision, parce qu’il a promis, le jour où il ne sera pas d’accord avec l’UFDG, qu’il allait jeter l’éponge à l’Assemblée nationale, parce qu’il est élu député sur la liste de l’UFDG », soutient Alpha Bacar Bah, le M. Com. du parti de Dalein Diallo. Réagissant à une déclaration du porte-parole partant, l’UFDG tranche :« Depuis 2011, il est au cœur de la stratégie de l’opposition. Si elle ne fonctionne pas, il n’a qu’à lui-même, reconnaitre alors ses défaillances personnelles, parce qu’il a participé à toutes les prises de décision ».

On ne sait pas trop si c’est la meilleure façon de rassembler tous les acteurs à l’orée même de 2020 où il y a, on le sait des velléités de 3è mandat. Cet autre départ risque de donner raison à Bah Oury accusant Dalein de n’être pas à la hauteur de rassembler. Avec le départ du député de Dixinn, en plus de cet autre Aboubacar et les autres partants dont Mouctar Diallo des NFD, Dalein, loin de tout mépris, est esseulé. Une grosse erreur politique dont il devrait se méfier au moment même où au niveau de la mouvance, on se serre les coudes pour mieux déplumer le chef de file de l’opposition.

Il ne faut pas toujours voir de l’ingratitude partout, se bomber le torse et dire que c’est l’UFDG qui a fait de lui un député ou un apôtre. C’est le moment de rassembler et non de faciliter les départs en cascades somme toute nuisibles. 2020 c’est déjà demain. S’il ne veut pas encore vivre une autre victoire en différée.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.