Syrie : «Pas de solution militaire », estiment Washington et Moscou

Le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine sont d’accord pour dire qu’il n’y a « pas de solution militaire » possible à la guerre en Syrie. C’est ce qu’annonce ce samedi le Kremlin, citant un communiqué conjoint qui aurait été approuvé en marge du sommet Asie-Pacifique au Vietnam.

Les deux chefs d’Etat ont, au cours de ce sommet à Danang, échangé par deux fois une poignée de main, ainsi que quelques mots, mais sans véritable tête-à-tête. Ce sont leurs ministres des Affaires étrangères, Sergei Lavrov et Rex Tillerson, qui se seraient entretenus. Interrogée par Reuters, la Maison Blanche n’a pas encore répondu aux questions sur ce communiqué.

« Les présidents sont d’accord pour dire que le conflit en Syrie n’a pas de solution militaire » et ont confirmé leur « détermination à vaincre (le groupe Etat islamique)» jusqu’à sa défaite, déclare le site internet du Kremlin. « Les présidents ont confirmé leur engagement pour la souveraineté de la Syrie, son indépendance, son unité, son intégrité territoriale et sa nature séculaire » et ont appelé toutes les parties à participer aux discussions menées par l’ONU à Genève, déclare le Kremlin.

La Russie mène en Syrie une campagne de bombardements depuis 2015, en soutien au président Bachar al-Assad, et a fait basculer le conflit en sa faveur. Les Etats-Unis pilotent la coalition internationale de lutte contre l’EI, à laquelle participent de nombreux pays, et qui sur le terrain s’appuie sur les forces kurdes et pro-kurdes.

En avril, Donald Trump avait déclenché des frappes punities contre le régime d’al-Assad. Le commandement militaire russe a récemment les Etats-Unis de « faire seulement semblant » de combattre l’EI en Irak et de gêner la contre-offensive soutenue par la Russie dans l’est de la Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.