Test Google Home Mini, une version mini de l'enceinte de Google : fiche technique, prix et date de sortie

Un an après la sortie de l’enceinte intelligente connectée Google Home, la firme de Mountain View enfonce le clou en voulant démocratiser son écosystème avec Google Assistant et la Home Mini.

Plus petite, moins puissante, mais toujours aussi intelligente

Lors de sa dernière conférence de presse où les Pixel 2 et Pixel 2 XL ont été annoncés, Google a présenté une toute nouvelle enceinte intelligente, la Home Mini. Elle ne vient pas remplacer la Google Home de l’année dernière bien au contraire, elle vient compléter la gamme du constructeur et elle vise directement Amazon avec la famille Echo et son assistante Alexa. A la différence avec les Etats-Unis, Google n’a pas de concurrent et la famille Home règne en France puisque l’assistante Alexa d’Amazon ne supporte pas encore la langue française et que l’Apple HomePod n’est pas encore disponible.

Pour en revenir au Google Home Mini, l’enceinte reprend le design d’un petit galet recouvert de tissu avec 4 petites LED indiquant l’activité du microphone, la mise sous tension ou encore le niveau du volume. Elle sait se faire discrète et prendra place facilement chez vous avec son diamètre d’environ 10 centimètres sur 4,2 centimètres de haut. Sous l’enceinte, on retrouve une finition en plastique et un pied en caoutchouc antidérapant.

La surface de la Home Mini est tactile et en glissant la main sur l’un des côtés de cette petite bête, on pourra régler le volume, sinon vous avez toujours la possibilité de lui demander oralement le niveau sonore avec un « OK Google, volume 3 ».

Le seul bouton que l’on retrouve sur l’enceinte est celui qui permet d’éteindre le microphone et qui se trouve à l’arrière à côté du port microUSB permettant de l’alimenter.

Comme souligné ci-dessus, la Google Home Mini est plus petite et moins puissante. On peut écouter de la musique, mais il ne faudra pas être exigeant puisque les basses sont absentes. Pourquoi pas dans une chambre ou dans une cuisine, mais certainement pas pour animer une petite soirée entre amis. De plus, le choix des services audio est limité à Spotify, Google Play Musique et Deezer. Pour les autres, il faudra caster le son vers l’enceinte. On aurait préféré un plus grand choix de service.

Pour ce qui est de sa fonction principale, c’est-à-dire l’assistant Google, la Home Mini s’en sort très bien et même si elle n’a qu’un seul micro alors que la Home classique en dispose de 2. Elle entend parfaitement ce que vous lui demandez et elle répond dans la foulée. On peut l’installer dans une cuisine pour suivre une recette, ou dans une chambre pour enfant pour lui faire lire une histoire. L’utilité est encore limitée si vous l’utilisez seule et pour écouter de la musique, il faudra plutôt se tourner vers la Google Home Classique.

Verdict

L’utilité de la Google Home Mini est aussi limitée que celle de la Google Home Classique si vous n’avez pas équipé votre maison d’autres accessoires compatibles (lumière, chauffage, etc.). De plus la qualité du son n’est clairement pas au rendez-vous, mais elle pourra tout de même être satisfaisante dans une chambre si on n’est pas exigeant. Son prix est un véritable bon point puisque pour 59 euros on accède à l’écosystème de Google et de son assistant intelligent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.