TOLO (MAMOU) : Le sous préfet accusé d’avoir détourné des lampadaires

Depuis quelques jours, le premier responsable de la sous préfecture de Tolo, localité située au nord et à 23Km du chef lieu de la préfecture de Mamou, est désavoué par ces citoyens. Pour cause, monsieur Jean Oularé est accusé d’avoir détourné des lampadaires destiner aux lieux publiques au profit de sa résidence.

Joint au téléphone, monsieur Jean Oularé, nie l’accusation et affirme que c’est quelques individus qui veulent le diffamer, « La résidence du sous préfet est avant tout un lieu publique. Le premier citoyen de la localité, sa sécurité doit être assurée. Un sous préfet qui n’a ni garde corps, ni personne, différent des commandants d’arrondissement d’alors, qui est là avec toute sa famille, sa résidence l’éclairer pour qu’à 500 mètre qu’on puisse voir tout se qu’il y a à l’alentour, je pense que ce n’est pas un crime cas même. C’est quelques individus qui veulent seulement me diffamer, que je ne sais pourquoi ».

Sur la question à soir savoir combien de lampadaires sont à sa résidence, monsieur Oularé répond, « Il n’y a que trois lampadaires à la résidence du sous préfet. D’ailleurs ils m’avaient même accusé d’avoir volé 9 lampadaires. Les lampadaires ont été installés dans les lieux publiques, et le premier lieu publique de la sous préfecture, c’est la résidence du sous préfet ».

Selon toujours le premier responsable de Tolo, les lampadaires ont été partagés aux lieux suivants : A la résidence du sous préfet, à l’école primaire, au collège, à la rentrée principale, à la mosquée, au centre de santé, à l’ENAE, à la résidence du sous préfet adjoint, à la base chinoise et au niveau de certaines artères de la sous préfecture.

 Il faut rappeler que, chaque sous préfecture et la commune urbaine ont bénéficiées chacune de cinquante un lampadaires dans le cadre de l’électrification des différentes localités de la préfecture de Mamou.

De Mamou, Mamadou Mouctar Barry, pour Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.