Tougué : les populations exigent la dissolution de la délégation communale spéciale

Depuis près d’une semaine, le torchon brule entre les militants de l’opposition, populations de la préfecture de Tougué, région administrative de Labé et la délégation communale spéciale. Ces mécontents accusent certains conseillers communaux de ladite délégation spéciale communale d’ingérence dans les affaires politiques. Selon des informations rapportées par des sources concordantes un sit in est actuellement organisé devant la mairie de Tougué.

Joint au téléphone par notre rédaction, le député uninominal de Tougué confirme cette information en affirmant que cette délégation communale n’est plus légitime.
« Cette délégation communale spéciale au lieu de s’occuper de la situation transitoire se mêle de la politique jusqu’à ce que la présidente de la délégation spéciale soit la secrétaire générale du RPG-Arc-En-Ciel à Tougué, c’est inacceptable. Elle devait avoir des actes purement administratifs. Les pouvoirs des délégations spéciales sont administratifs non-politiques. Sept autres de la même délégation ont des postes dans le RPG au niveau de leur fédération. Il faut que les populations revendiquent et qu’on leur donne d’autres personnes capables de garder la neutralité » argue Alpha Mamadou Baldé, député uninominal.

Poursuivant son intervention, il affirme « Nous avons demandé au moins qu’on respecte la considération politique au niveau de la préfecture. Si la population est opposée à leur façon de faire, il faut qu’on les remplace ».
Il faut noter que cette délégation spéciale a été mise en place suite à l’audit de l’ancienne équipe. Aussitôt accusée de détournement, cette équipe a été mise Out par le gouverneur de région.

Pour l’heure, les populations exigent la présence de Sadou Keita pour libérer les lieux qu’elles occupent depuis le 19 août.
Affaire à suivre…

Sally Bilaly Sow, correspondant kabanews à Labé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.