“Tout ce qui intéresse Cellou, c’est le pouvoir”, accuse le président du CAVE‏

Des représentants des victimes du massacre du 28 septembre 2009 ont animé une conférence de presse vendredi à la Maison de la presse de Conakry pour donner leur position sur le projet d’alliance annoncé entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et les Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD).

Pour le président du Collectif des associations des victimes de 28 septembre (CAVE), Ibrahima Barry, ce n’est pas l’alliance qui dérange les associations des victimes, parce que, dit-il, tous les partis politiques ont droit à des alliances. Mais plutôt le fait que le président d’un des partis [désirant faire front commun] se nomme Moussa Dadis Camara, qui était à l’époque des faits président de la République.

À l’en croire, les victimes des événements de septembre 2009 pensent que l’ancien chef de la junte devait se mettre à la disposition de la justice avant de vouloir conquérir le fauteuil présidentiel. “Nous pensons qu’il devait d’abord se mettre à la disposition de la justice. S’il est disculpé, il n’y a pas de problème”, a fait savoir M. Barry.

Parlant du possible rapprochement entre Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition et patron de l’UFDG, et Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte et président des FPDD, il a indiqué cela pose problème pour les victimes, car l’ex-putschiste conduisait les destinés de la Guinée. Ibrahima Barry pense que c’est la soif du pouvoir de Cellou Dalein qui motive ce projet d’alliance. “Ce projet d’alliance n’est pas une bonne chose parce que là, nous dirons qu’il ne tient plus compte des victimes, car, tout ce qui intéresse [Cellou Dalein], c’est le pouvoir”, a-t-il regretté.

Désormais, ces victimes accusent le leader de l’UFDG de haute trahison ; d’autant qu’il était une des victimes directes des violences commises ce jour-là par les forces de l’ordre et des éléments de la garde rapprochée de Dadis Camara.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.