Traite de migrants en Lybie : l’UA a trouvé les coupables !

Alpha Condé parlant au nom de l’Union africaine a trouvé les coupables tout désignés des affres liées à la traite de migrants en Lybie : il s’agit des Européens. Cette accusation portée par Alpha Condé risque à s’y méprendre, de jeter davantage le froid entre ces Européens et les Instances sous régionales africaines. Fausse accusation.

En suivant ce reportage de CNN, on est révoltée et les actes ignobles se seraient passés sous silence au nez et à la barbe des instances sous régionales africaines. Où sont aujourd’hui ces présidents qui se disent panafricanistes, qui poussent les Occidentaux à laisser les Africains régler les affaires intérieures de l’Afrique ? Mais où sont les forces de la CEDEAO, de l’UA, de la SADEC, etc., afin de sauver ces milliers d’Africains rendus esclaves en Lybie ? Alpha Condé se limite à ça : « J’exprime mon indignation face au commerce abject de migrants (…) et condamne ferment cette pratique d’un autre âge. L’UA invite instamment les autorités libyennes d’ouvrir une enquête, situer les responsabilités et traduire devant la Justice les personnes incriminées. »

Absolument très peu suffisant comme position selon des Internautes. «Donnez l’ordre à chaque pays africain de constituer 200 militaires bien formés  pour intervenir le plutôt possible et rétablir la dignité africaine », confesse un Internaute.  Et un autre d’ajouter sur la page Facebook d’Alpha Condé : « Ne soyez pas panafricain dans les écrits mais soyez-le en acte concrets et prompts. Osez faire ce que vos pairs n’ont pas osé… ». Un autre révolté d’ajouter : «  Il faut aller assiéger les ambassades libyennes partout où elles se trouvent. » On note de nombreuses réactions suite à l’intervention du président de l’UA, accusant les Européens d’être derrière les ignominies libyennes.

La situation urge et au stade actuel des choses, Alpha Condé se doit de bouger, appeler tous ses pairs à un sommet extraordinaires afin de libérer ces migrants et les sauver. La seconde étape consistera de rappeler tous les représentants diplomatiques européens pour une consultation. Et enfin, couper le cordon ombilical avec la Libye le temps d’y voir clair dans la traite des migrants. N’est pas panafricain qui le veut.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.