Transhumance politique : Makanera quitte l’UFDG pour quelle destination ?

On comprend maintenant pourquoi Makanera Kaké n’a pas pris part à la marche de l’opposition républicaine, où le cortège de Cellou Dalein Diallo a essuyé d’un tir à balle réelle à Belle vue.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Libreopinionguinee.com, l’ancien ministre de la Communication devenu proche de Cellou Dalein Diallo ne décolère pas contre son mentor.

« Je suis très déçu de Cellou Dalein Diallo. A Boké le gens m’ont dit que le fédéral de l’UFDG Safayou Diallo à soutenu les gens qui ont dit qu’un Djakankhé ne peut pas être maire à Boké, puisqu’ils (djakankhés) sont étrangers là-bas. Je rappelle qu’il y’a 13 communautés à Boké qui vivent ensemble sans discrimination. Ensuite l’ufdg n’a pas trouver mieux que de signer une alliance électorale avec le RPG-arc-en-ciel dans l’espoir de contrôler la mairie de Boké alors qu’à l’opposition on n’avait décidé ensemble de barrer la route au Rpg partout en Guinée », explique l’ancien Rpgiste.

À Kindia, poursuit Makanera Kaké, « Des gens ont dit qu’un peulh ne peux pas être maire, parce qu’ils considèrent que les peulhs sont des étrangers là-bas, nous avons tous condamnés ça. A Boké chez moi, l’ufdg a fait la même chose contre les Djakankhes c’est décevant », déplore-t-il.

Désormais, ajoute-il, « Je ne veux plus être le porte parole de l’opposition républicaine, ça c’est finit. », annonce-il.

Après ce départ annoncé de la principale formation politique de l’opposition, quelle destination ?

« Je dois partir désormais avec mon grand frère Elhadj Mamadou Sylla de l’UDG, nous allons travailler ensemble. Je suis toujours de l’opposition ». Avant de réitérer sa décision de ne plus participer aux manifestations politiques :  « Je ne participerai pas à une manifestation qui concerne l’installation des exécutifs communaux puisqu’il y’a eu trahison », estime-t-il.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.