Traque des immeubles mal acquis : Condé doit balayer à sa porte

Il veut traquer les immeubles mal acquis à Conakry et périphéries. Sauf que le président oublie royalement de balayer d’abord à sa porte. A Conakry, Kaloum, Nongo et Lambanyi entre autres, ce sont ses proches qui ravissent la vedette.

A un micron du collège château d’eau à Kaloum, un bel édifice construit. Il abrite bien des sociétés privées. Il appartient à l’un des plus précieux serviteurs du RPG et d’Alpha Condé. L’immeuble abrite d’ailleurs une des sociétés qui concourent à la commande publique et qui a d’ailleurs raflés bien des marchés publics de grande envergure. Le propriétaire ? Très effacé mais très écouté a roulé sa bosse au niveau de haute hiérarchie militaire avant de revenir à ses premières amours : la Présidence de la République. Il fait partie des mousquetaires du Président.

Plus loin, toujours à Kaloum, c’est un analphabète impliqué dans la pêche et bien proche d’Alpha Condé qui érige des immeubles privés, il monte et descend avec Alpha Condé. Un vendeur de pièces détachées est impliqué dans les mines avec des camions. Ses réalisations à Nongo et Lambanyi sont sidérantes. On ne parle pas des hôtels ou de l’hôtel qui jouxte la Résidence 2000.

Que dire des autres ministres et hauts cadres de l’Etat qui, au nom du RPG, parti au pouvoir réalisent ici et çà avec des fonds publics ? Quand Alpha Condé amuse les Guinéens  avec des déclarations et autres dénonciations, ceux qui en connaissent les concours rient juste sous cape.

Il n’empêche : « Nous allons faire le recensement de très belles villas, des immeubles au bord de la mer. Mais, ceux qui violent la loi, en faisant les remblayages, vous serez très surpris de voir qui sont les propriétaires. Et, beaucoup de gens qui crient aujourd’hui vont fuir de honte, parce que nous savons comment ils ont géré ce pays, comment ils ont pillé. Si vous regardez la Guinée à partir de l’hélicoptère, vous vous demandez si vous êtes en Guinée. Vous voyez des immeubles partout. »

Et Alpha Condé d’ajouter : « Aujourd’hui, on a des bureaux et des immeubles partout. Donc, maintenant on va appliquer la loi. En Guinée, tous les paiements se font en francs guinéens. On n’acceptera plus le paiement de loyers en dollars, ça c’est fini ! Deuxièmement, nous avons de grands immeubles et des appartements loués à 2000, 3000 voire 4000 dollars, mais où sont les impôts ? Je vous préviens, désormais tout le monde payera les impôts. Evidemment, on ne va pas faire la rétroactivité, mais tout le monde payera… Je préviens tous les propriétaires d’immeubles et appartements, désormais chacun payera l’impôt réel. »

On attend de voir…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.