La trouille des ministres : voyager devient-il périlleux ?

Avec Alpha Condé voyager devient vraiment très risqué, périlleux quand on est ministre. C’est du moins ce que laisse comprendre le président guinéen. En effet, bien des ministres ont été limogés pendant qu’ils sont en pleine activité à l’intérieur ou à l’extérieur du pays ou même dans l’avion.

Jacqueline Sultan, ex ministre de l’Agriculture l’a appris à ses dépens. Elle serait mouillée dans un scandale financier. Makaké Camara elle n’a pas trouvé mieux que rallier Conakry, à l’annonce de la triste nouvelle. Sanaba Kaba, loin de la capitale, elle sera limogée, alors qu’elle jouissait de ses vacances auprès de siens dans le Batè. Ces cas synonyme d’humiliations pour ces ministres en disent long sur l’hypocrisie du mentor perché-haut à Sékhoutouréya. Il dénonce, menace mais ne sanctionne jamais. C’est pourquoi d’ailleurs, aucun ministre ne sourcille en s’enrichissant illicitement. Des domaines et des palaces sont achetés souvent à ciel ouvert. Et personne n’en parle. Même pas le président de la République lui-même.

Très complaisant pour certains, hypocrites à l’endroit des autres et indifférents pour l’autre groupe, Alpha Condé est l’incarnation même du mauvais gouvernant. Il fait de l’absence de ces ministres un atout pour les dégommer « pour d’autres fonctions ». Sanaba et sa suite inspirent aujourd’hui les autres ministres. Ceux-ci, même aller rendre visite aux siens sur le territoire national préfèrent annuler et s’accrocher au téléphone. Au risque de perdre le poste. Alpha Condé traumatise ses ministres et donne du coup, raison à Ousmane Kaba et à Sydia Touré.

La singularité dans la gestion….

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.