Trump boude l’investiture de Biden, sécurité renforcée à Washington

La cérémonie d’investiture sera exceptionnelle. N’y assistera qu’un parterre limité d’invités et pas de public, en raison de la pandémie de coronavirus et des menaces sur le plan sécuritaire.

Le comité organisateur de la cérémonie a limité le nombre d’invités et l’immense esplanade du National Mall sera vide, alors que des milliers d’Américains s’y réunissent traditionnellement pour voir leur nouveau président prêter serment.

USA | Washington | Un champ de plus de 190.000 drapeaux a été planté sur le Mall pour représenter le public absent à la cérémonie.

Un champ de plus de 190.000 drapeaux a été planté sur le Mall pour représenter ce public absent. Les autorités ont également dissuadé la population de se rendre à Washington pour assister à la cérémonie d’investiture en raison de la pandémie de coronavirus et des menaces sur le plan sécuritaire.

Le public ne sera pas le seul absent remarquable : le président sortant, Donald Trump, aura lui aussi déjà quitté la Maison Blanche pour sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. 

Il deviendra ainsi le premier président à refuser d’assister à la prestation de serment de son successeur depuis Andrew Johnson en 1869. Donald Trump ne reconnait en effet toujours pas sa défaite

Menace sécuritaire

Signe de la tension qui règne dans la capitale, une répétition de la cérémonie a été brièvement interrompue lundi (18.01.2021) en raison selon la police d’une menace extérieure » qui s’est révélée être une fausse alerte. 

À 24 heures de la cérémonie d’investiture sous haute surveillance du président élu américain Joe Biden, le centre-ville de Washington a donc des allures de camp retranché.

USA | Les soldats de la Garde nationale. Ils ont pour mission de protéger la zone du Capitole

Des milliers de soldats de la Garde nationale, l’armée de réserve, ont déjà été déployés et ils seront jusqu’à 25.000 demain mercredi dans la capitale américaine. 

Ils auront pour mission de protéger la zone allant du Capitole, où Joe Biden et Kamala Harris prêteront serment, à la Maison Blanche. 
Les Américains privés de la prestation de serment

Cette année, les Américains n’auront pas l’occasion d’assister librement à la cérémonie d’investiture comme c’est le cas tous les quatre ans. Lundi, jour férié à la mémoire de l’icône des droits civiques Martin Luther King à Washington, les rues étaient pratiquement vides.

Dans la capitale, des militaires en armes et des policiers stationnés devant des véhicules blindés ont remplacé les badauds et la circulation dans des rues bloquées par des blocs de béton.

Au moins deux civils armés ont été arrêtés ces derniers jours aux abords de la « zone rouge ».

Lutte contre la pandémie, la priorité de Biden

Le démocrate Joe Biden entre à la Maison Blanche au moment où plus de 3.000 Américains meurent chaque jour de la Covid-19 et près d’un million s’inscrivent chaque semaine au chômage. 

USA | Des milliers de soldats de la Garde nationale, ont déjà été déployés. Ils seront jusqu’à 25.000

Sans oublier des dizaines de millions d’Américain qui doutent de la légitimité du président élu qui a de nouveau appelé à l’unification d’un pays divisé.

Jamais la situation sanitaire n’a été aussi grave depuis la grippe espagnole de 1918. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde par la Covid-19, avec 24 millions de cas et près de 400.000 morts. Et l’apparition du nouveau variant britannique fait craindre le pire.

Joe Biden a promis d’enclencher la vitesse supérieure pour atteindre 100 millions d’injections au 100e jour de sa présidence, « Je suis convaincu qu’on peut y arriver », a-t-il dit.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.