Un Guinéen (encore) assassiné en Angola

On ne dira jamais assez. L’Angola est devenue un pays très dangereux pour les étrangers. Et de surcroît les ressortissants Guinéens nombreux sur place.

Ce dimanche (encore), un de nos compatriotes vivant au pays d’Eduardo Dos Santos est décédé.  Ibrahim Kandia Diallo, c’est son nom, était soigné depuis quelques jours dans une clinique de Luanda, la capitale, après avoir été blessé par balles par des inconnus.

C’est de ses blessures justement que l’homme d’une trentaine d’années a succombé. Il était originaire de la préfecture de Mamou. Ce nouvel assassinat s’ajoute à la longue liste de meurtres visant des Guinéens dans ce pays d’Afrique australe, riche en pétrole et en diamant.

Partis chercher le bonheur de plus en plus introuvable dans notre pays, plusieurs jeunes ne rentreront jamais en Guinée ; car ayant perdu leur vie. Souvent, les auteurs de crimes de ce genre ne sont jamais retrouvés, encore moins jugés et condamnés.

Depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, la Guinée a de bonnes relations diplomatiques avec l’Angola. Mais cela ne permet cependant à nos compatriotes d’être à l’abri des violences xénophobes, dont les Angolais sont coutumiers.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.