Un jeune tué par les forces de l’ordre inhumé ce vendredi à Bambeto

Pendant que l’on attend les résultats complets provisoires du premier tour de l’élection présidentielle du 11 octobre, un jeune tué par les forces de l’ordre au cours des dernières violences qui ont secoué Conakry a été inhumé ce vendredi au «cimetière des martyrs» à Bambeto.

Mamadou Yagouba Diallo a été assassiné le 7 octobre à Transversale numéro 6, dans la haute banlieue de Conakry, par un gendarme, en marge d’une manifestation de soutien au chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo la veille du retour de ce dernier.

Chauffeur de profession, la victime âgée d’une vingtaine d’années a rejoint sa dernière demeure après la grande Prière du vendredi. Le jeune homme repose désormais aux côtés de 65 autres personnes tuées par les forces de l’ordre depuis l’arrivée au pouvoir du président Alpha Condé en 2011.

Attendue vendredi soir, la proclamation de résultats provisoires du premier tour du scrutin présidentiel a été  renvoyée à samedi matin, au cours de laquelle, une cérémonie officielle sera organisée au Palais du peuple.

Dans la banlieue de Conakry, un calme précaire y a régné toute la journée. Mais le risque de violences est réel. À plusieurs endroits de la route Le Prince, des camions de la police et des pickups de la gendarmerie sont stationnés.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.