Un proche de Moussa Dadis Camara arrêté pour tentative de coup d’État

Un ex-garde de corps de Moussa Dadis Camara vient d’être arrêté pour, dit-on, avoir voulu fomenter un coup d’État contre le président Alpha Condé. L’adjudant Sékou  Mansaré était le troisième garde rapproché de l’ancien chef du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) – junte militaire qui avait pris le pouvoir au lendemain de l’annonce du décès du général Lansana Conté le 23 décembre 2008.

Selon son neveux, rencontré par la radio Lynx FM, on lui reprocherait d’avoir planifié un putsch contre l’actuel locataire de Sékhoutoureya. Tout serait parti de réunions qui se seraient tenues nuitamment dans le domicile de l’ex-capitaine Camara avec des hauts gradés de l’armée guinéenne en vue de déstabiliser le régime en place.

Pour l’heure, les autorités n’ont fait aucune déclaration à propos de cette attestation. Le suspect a été arrêté mercredi au camp Samory et mis à la disposition de la gendarmerie. Cette interpellation intervient quelques semaines après l’arrestation de deux personnes à Kéréma, village situé à une soixantaine de kilomètres de la ville de N’zérékoré.

Ces citoyens avaient été accusés de préparer un coup d’État, mis aux arrêts et transférés à Conakry. Leur détention avait été dénoncée par des organisations de défense de droits de l’homme ; avant qu’ils ne soient remis en liberté conditionnelle.

Depuis l’annonce de la candidature de Moussa Dadis Camara à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain, l’étau se resserre autour de ses proches ; plusieurs d’entre eux ont récemment été inculpés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009 au stade de Conakry.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.