‘’Une crise politique, n’est pas une crise de régime’’, selon Kiridi

Alors que la crise politique perdure dans le pays, en raison du non respect de l’accord politique du 08 Août, relatif à l’installation des exécutifs communaux, le ministre Secrétaire général à la présidence n’admet pas qu’il ait réellement une crise politique en Guinée.

« Je ne dis pas qu’il n’y a pas une crise. Mais une crise politique, n’est pas une crise de régime. Une crise politique peut être créée par un des acteurs, qui en définit les intérêts pour son propre camp. Une crise de régime, c’est quand les institutions ne fonctionnent pas », nous enseigne-t-il.

Donc en Guinée, insiste le porte-parole à la présidence de la République, «  Il n’y a pas une crise politique dans le sens classique du terme. », estime-t-il.

Malgré tout, reconnait Kiridi Bangoura qui peine à convaincre, « Nous avons simplement, régulièrement, une utilisation de plus en plus mal contrôlée des manifestations, pour utiliser les manifestations comme un moyen de pression, au lieu de privilégier le dialogue et le recours légal, qui existent dans toutes nos institutions», se défend-il.

Cette sortie de Kiridi Bangoura risque de radicaliser la position des opposants qui appelle à une journée ville morte le mercredi 21 novembre et une nouvelle marche pacifique le jeudi, pendant que l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Cimentérie-Kagbélen est militarisé.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.