Usage de balles réelles par les forces de l’ordre : Condé dément, l’opposition crie au scandale

Les tueurs en série sont-ils à la solde d’Alpha Condé ? Cette question mérite bien d’être posée d’autant plus que ces tireurs embusqués parfois à visage découvert sont protégés, même à travers les médias. L’opposition se dit scandalisée en suivant le président guinéen qui protège carrément les policiers qui ont mis fin aux jours de Souleymane Bah dont l’inhumation est prévue ce dimanche, à Conakry.

« Ce n’est pas vrai. L’armée est casernée. La gendarmerie et la police n’ont que des armes non-létales, du gaz lacrymogènes. Par contre, des civils tirent sur les gendarmes avec des fusils de chasse. Je ne sais pas d’où viennent ces informations. Il n’y a pas un seul mort dans les hôpitaux. Nous faisons du maintien de l’ordre civilisé», a tranché Alpha Condé.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire de Fodé Oussou Fofana : « A partir de l’instant où Monsieur Alpha Condé tient de tels propos, il est difficile pour un juge de convoquer un policier ou un gendarme pour l’entendre sur ces cas d’assassinats avec des armes à feu. C’est comme ça qu’Alpha Condé avait fait condamner Monsieur Bah Oury dans l’affaire dite de l’attaque de son domicile avant même la tenue du procès. Et nous avons suivi ce qui s’est passé par après. »

La Guinée est vraiment mal partie avec Alpha Condé. Et le pire est à craindre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.