Kankan : Après leur réunion, la notabilité vient de prendre sa décision !

Suite à la réunion d’urgence convoquée le dimanche 28 février 2016, la  notabilité de Kankan a, ce jeudi 3 mars 2016 ténu une autre assise, cette fois autour de son chef Cheick Fantamady Kaba dans son domicile au quartier Kabada 2, pour prononcer la décision prise par les sages de la ville en vue de lutter contre les mauvaises pratiques qui sont légion actuellement dans la localité.

Ils maudissent toute personne qui se rendra désormais  responsable d’actes pouvant mettre en péril, les bonnes pratiques coutumières auxquelles cette ville doit sa réputation et bénissent par la même occasion toutes celles qui suivront ces bonnes traces laissées par les ancêtres.

 L’accent sera ensuite mis sur les modes vestimentaires, des styles de danses qui charment actuellement la couche juvénile et surtout le  regain de la violence dans cette région.

Ainsi Kalil Cherif, conseiller auprès du chef de cette notabilité dans sa communication, ne manquera pas de citer, des cas assez fréquents au sein de cette jeunesse Kankanaise, comme la danse ‘’farè gnakhi’’, et le port des pantalons à la limite des fesses.

Un peu plus loin dans ces interventions, il pointera aussi du doigt les adultes pour le manque du suivi et de contrôle aux sein des familles et finira par interpeller sur la baisse de solidarité surtout lors des cérémonies funèbres en disant ceci : «  Avant quand une famille était en deuil, toutes les autres cours voisines cuisinaient et envoyaient de la nourriture aux sein de la famille endeuillée. Aujourd’hui rien de tout ça ne se passe,… »

Pour Hadja Sanassa  Kaba, la voix féminine de cette notabilité, la décision est bonne et à son tour, elle fustige l’utilisation des mèches et des collants par les jeunes filles et les invite à attacher des pagnes et des foulards.

Enfin, précisons qu’une rencontre entre les notables de Kankan et les autorités locales de la ville est prévue dans les jours à venir, pour dit-on, du côté de Mohamed Lamine Ringo Kaba porte-parole de la coordination auprès des sages, prendre d’éventuelles sanctions administratives sur ces cas désormais mis à l’index par la notabilité de Kankan.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.