Violences à Boké : Elie Kamano en sapeur pompier ?

Loin des considérations politiques, l’artiste-reggaieman, Elie Kamano joue au sapeur pompier pour tenter d’éteindre le feu, à Boké, une région située à 300 km au nord-ouest de Conakry, secouée de violences depuis plus d’une semaine maintenant.
Entouré de certains de ses proches, Elie Kamano, qui a déjà annoncé sa candidature aux élections locales, au delà de la musique, veut encore s’approcher davantage des populations et parvient parfois à convaincre des jeunes à quitter la rue bien peut être les inciter à poursuivre le mouvement de protestation, ou encore une récupération politique.
Mais pourquoi, Elie Kamano était à Boké ?
« Je suis parti parce que mandaté par ma conscience, je suis parti parce que fils de ce pays, je suis parti parce qu’une partie de la Guinée, à côté de nous, était en train de prendre feu. Ma mission, je remercie Dieu, je l’ai accomplie », s’est réjoui le reggaieman au micro de RFI.
Avant d’ajouter : « J’ai vu une ville qui ressemble à une ville qui est en guerre, j’ai rencontré des jeunes surexcités avec des bandeaux rouges attachés, avec des machettes, des gourdins, qui disaient : on va finir avec ce régime, toi tu es le bienvenu ».
Ce qu’il retenir, ce que malgré le passage d’Elie Kamano à Boké, les manifestations se sont poursuivies dans la région et plusieurs édifices publics ont été saccagés.
Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.