Violences à Boké : le RPG accuse des ‘’politiciens véreux ‘’

La crise qui a secoué la région de Boké, depuis plus d’une dizaine de jours, continue à alimenter les débats en Guinée.

Le sujet était à l’ordre du jour dans la plupart des assemblées générales hebdomadaires des partis politiques, le samedi 22 septembre, dont celle du RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir.

Par la voix de Lansana Komara, le RPG pointe un doigt accusateur aux politiciens véreux, qui selon, Secrétaire administratif du parti présidentiel, des politiciens tapis dans l’ombre : « Les évènements enregistrés ces derniers jours dans certaines localités de Boké ne procèdent que de la manipulation orchestrée par des politiciens véreux assez connus sur la scène politique guinéenne. »

Mais ajoute,-t-il, « Nous leurs rappelons que jamais, la violence et la rue ne permettront à quelqu’un et à qui que ce soit, d’accéder au pouvoir en Guinée », a-t-il dit.

Alors que les manifestants n’ont pas encore dit leur dernier mot, le RPG-Arc-en-ciel, dont le, siège avait été saccagé la semaine dernière joue à l’apaisement :

« Les violences doivent immédiatement cesser. Aussi, le RPG Arc-en-ciel condamne et flétrit avec la dernière énergie, cette honteuse et irresponsable mascarade de certains hommes politiques soutenant de telles pratiques surannées », a fait savoir Lansana Komara, rappelant que nul n’a le monopole de la violence.

A rappeler que plusieurs édifices publics et des symboles de l’Etat avaient été détruits la semaine dernière lors des mouvements de protestation des jeunes, qui réclament l’électricité et l’emploi au sein des sociétés minières évoluant dans la zone minière de Boké.

Mariam Diallo, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.