Violences à Dinguiraye: le Maire accuse l’UFDG, Fodé Maréga réplique!


Peu après le passage de Tibou Kamara à Dinguiraye, en campagne du RPG dans sa ville natale, des violences ont été enregistrées mardi dans la ville sainte d’El hadj Oumar Tall.
L’UFDG de Cellou Dalein Diallo, qui a tenu un meeting d’information et de sensibilisation, après le refus des autorités locales, a été accusé sur les violences perpétrées contre le bloc administratif de la préfecture.
Le Maire de Dinguiraye désigne Dr Fodé Maréga comme étant l’instigateur de ces violences:
« Quand on a appris qu’il y a une mission de l’UFDG conduite par Dr Maréga, qui vient à Dinguiraye, on a demandé pourquoi ils viennent, parce qu’ils ne sont pas dans la compétition.  Etant maire, c’est le fédéral de l’UFDG, qui est un conseiller à la commune, qui m’a écrit.  On a dit, comme ils ne sont pas dans la compétition, quand ils viennent, qu’ils aillent à leur siège. On a entendu, avant qu’ils ne bougent,  parce que Dr Maréga est en train de faire sa promotion,  de venir tout casser comme ça a été fait au Fouta. J’ai appelé le préfet d’interdire le meeting au stade pour ne pas qu’il casse là-bas, parce qu’il y a la tribune, la maison des jeunes. Arrivé à 8 Km de Dinguiraye, ils nous ont  appelés pour nous dire, que si on n’ouvre pas, qu’ils vont venir tout saccager dans la ville.  Comme, nous voulons la paix, on a donc ouvert  et j’ai dit au fédéral de cadrer les jeunes. Le préfet, lui aussi,  l’a appelé pour lui dire la même chose, et lui dire également, que tout ce qui va se passer là-bas, qu’ils en seront  responsables. Ils ont alors fait leur meeting. Après le meeting, c’est Dr Maréga, qui a conduit la foule. Nous, nous étions vers la résidence du préfet. On a vus la foule, et c’est lui qui est venu dire, allez-y détruire, allez-y tout saccager. Il y a même un gendarme qui a tout filmé », a accusé  Amadou Tidjane Bah, Maire de Dinguiraye.
Parlant du refus des autorités locales, le préfet de Dinguiraye donne sa version des faits et impute la responsabilité à la Commune:
 »Je n’étais même pas au courant de ce programme. J’étais dans les collectivités. Je n’étais pas au courant qu’une délégation de l’UFDG devrait venir à Dinguiraye. J’ai été informé à la veille. La décision de refuser est venue de la commune. La commune est libre d’accepter ou de ne pas accepter. Moi aussi, en ma qualité de première autorité préfectorale, je suis tenu obligé de sécuriser les biens de l’Etat et la population si le maire en fait la demande », a déclaré le préfet Mamadou Lamarana Diallo.
Des accusations que réfutent Dr Fodé Maréga. Pour le député uninominale de Dinguiraye, c’est une accusation pure et simple:  »Il n’a jamais été entendu de ma bouche, de saccager les bâtiments publics. Tout ce que j’ai dit, ce que la population de Dinguiraye n’aime pas le préfet et on en a marre de lui », a soutenu Dr Fodé Maréga, qui s’exprimait ce matin dans l’émission  »les Grandes Gueules » chez nos confrères d’Espace fm.
Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.