Violences à Kindia : Voici ce qui reste de la maison de la belle famille de Dalein

Les violences perpétrées  à Kindia suite à l’installation controversée  du Maire de la localité, a causé des dégâts humains et matériels importants. Des heurts ont éclaté entre partisans des différents bords politiques et les forces de l’ordre peu après l’installation de Mamadouba Bangoura de l’UGD.

Mardi, alors que la ville était militarisée, des loubards appuyés par les partisans de la mouvance présidentielle ont saccagé le domicile familial de la mère de Hadja Halimatou Dalein Diallo, épouse du Chef de file de l’opposition guinéenne. La maison a été vidée de son contenu sous les yeux des forces de sécurité. Un acte que Cellou Dalein Diallo ne décolère pas :

« Les policiers et les gendarmes sont venus barrer. Lorsqu’ils ont appelé les secours aucun ne pouvait accéder à la maison sauf les pillards. Ils ont tout pris. », regrette le Chef de file de l’opposition guinéenne.

Tout comme Dr Fodé Oussou Fofana, qui accuse ouverte les policiers et gendarmes d’avoir cautionné le pillage du domicile familial de la mère de Hadja Halimatou Dalein Diallo :

« Il  n’y a pas de raisons que des gendarmes, barricadent la route pour ceux qui viennent sauver cette pauvre femme, empêcher les gens de venir mettre les bandits dehors. Les gendarmes sont restés au moins pendant 30 mn dans la rue, des deux côtés, personne n’a eu accès ! », dénonce le Vice-Président de l’UFDG.

De son côté, Aboubacar Soumah, Député uninominal de Dixinn et ex-allié de l’UFDG, par d’un recul pour la Guinée, car, estime –t-il, « Cette dame a donné tout à Kindia. Plus hospitalier qu’elle, tu meures. Elle respecte tout le monde… », Révèle Aboubacar Soumah.

Mais ce n’est pas tout ! Le parlementaire regrette ces actes de vandalisme et appelle ses concitoyens de ne pas s’attaquer à quelqu’un à cause de on ethnie: « Je ne comprends pas pourquoi à cause de ces extrémistes politiques, cette dame est victime de comportements haineux et ethniques. Je le regrette et dis à mes frères et sœurs de Kindia de savoir distinguer le vrai du faux. Il ne faut pas s’attaquer à quelqu’un parce qu’il est peulh ou soussou, personne n’a choisi son ethnie », rappelle le candidat de la Mairie de Dixinn, qui s’exprimait chez nos confrères de Visionguinee.info.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.