Violences-post électorales : A Timbi Madina des édifices publics t privés saccagés

Les violences post-électorales consécutives à la publication des résultats partiels de la présidentielle du 18 octobre entraient des dégâts matériels et humains importants.

A Timbi Madina, l’une des grandes sous-préfecture de Pita, si on ne déplore aucun cas de décès pour l’instant, force est de constater que la colère des jeunes partisans de l’opposition se fait sentir dans toute circonscription.

Tout d’abord, la résidence du sous préfet qui a payé les frais de la colère des manifestants. Il a été mis à sac par les jeunes surexcités. La gendarmerie locale quant à elle à été incendiée, selon de témoins. Des biens privés n’ont également pas échappé. Deux concessions appartenant à des proches du pouvoir ont été incendiées.

Celle de l’opérateur économique, Moussa Para Diallo a été échappé de justesse, nous a indiqué un citoyen joint au téléphone depuis Timbi Madina.

Au lendemain de la publication des résultats de la CENI, la tension reste vive dans cette sous-préfecture, favorable à l’opposant CELLOU Dalein Diallo.

Souleymane Camara www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.