Voici ce qui a fait désister Mouctar Diallo des NFD…

C’est revirement somme toute inattendu alimente la polémique au niveau des NFD de Mouctar Diallo et bien d’autres lieux politiques. Le président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) a vu ses ambitions tourner court : la circonscription de Ratoma va lui échapper, malgré qu’il a bataillé ferme contre l’ex-alliée : l’UFDG.

Le désistement – si c’en est un – sinon cette contrainte est motivée par les NFD par entre autres par les nombreuses charges dévolues au président du parti, lequel doit « s’occuper des challenges et enjeux nationaux telle que la conduite de la liste nationale aux futures élections législatives » ; lequel aussi « doit coordonner et soutenir l’ensemble des candidats dans les différentes circonscriptions ». Peu suffisant estiment certains observateurs, pour convaincre de ce désistement subite. Même si, les NFD demandent par ailleurs « aux militants, responsables et sympathisants de se mettre en ordre de bataille derrière les candidats dans les différentes circonscriptions électorales où nous présentons des candidats. »

Suite aux nombreux commentaires, Mouctar revient à la charge pour ré-afficher son ambition : « Nous allons nous battre pour être à la tête de cette commune. Nous avons déjà déposé une liste qui a été acceptée par la Ceni. La liste est composée de personnes compétentes qui sont très bien respectées dans la Commune de Ratoma. C’est à l’issue d’une large concertation au sein de notre parti, que j’ai décidé de renoncer à ma candidature. A l’image des autres leaders, je laisse cette conquête des communes aux autres responsables du parti. Je ne peux pas conduire la liste au niveau nationale et conduire une liste locale. » Et de conclure sur Guinée news :« Mon objectif est d’être à Sékhoutoureya. »

Seulement, en politique, on ne brûle pas les étapes. Mouctar doit le comprendre à ses dépens. Il y a donc un agenda caché qui consiste à renouer avec « le grand frère Dalein » afin de trouver une faille au milieu des loups, dans une perspective lointaine. On est sur les calculs politiciens, au moment même où Dalein semble jouer ses dernières cartes de 2020.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.