Vote abusif par procuration : « Je le doute fort », tranche Me Kébé

Dalein et Cie doivent tomber des nues en écoutant cette déclaration du président de la CENI qui tranche dans le vif, au moment où certains crient déjà à ‘’première victoire’’ avec l’annulation des votes abusif par procuration.

En effet, Etienne Soropogui, directeur des opérations de la CENI avait déclaré mardi que « pour éviter le phénomène de la fraude, qu’il était important de limiter l’utilisation des procurations. On a eu l’impression que les procurations ont été éditées, à l’insu de la CENI. On a eu l’impression, qu’il y a eu, sur le terrain, assez de procurations, que nous n’avons pas éditées, qui se sont retrouvées dans les mains des chefs de quartiers, c’est un fait à déplorer. Si on remarque qu’un bureau de vote est au-delà de cinq procurations, on devrait mettre le reste des procurations à côté pour tenir compte aux indications de la CENI. »

Apparemment, Me Kébé patron de la CENI n’est pas du même avis : « Je ne préjuge pas le nombre de vote qu’il y a eu par procuration parce que dire qu’il y a eu une profusion de vote par procuration, je le doute fort. Mais si cela a pu paraître comme cela c’est parce que la loi a ouvert à plusieurs autorités de délivrer des procurations. La CENI ne peut pas contrer cela. »

 

De toute évidence, « Nous CENI, nous veillerons à ce que les résultats qui ont été dans les urnes soient publiés. Nous respecterons les délais légaux qui nous ont été impartis pour publier les résultats. » On attend de voir.

 

Jeanne Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.