Votes par procuration: la CENI risque de disqualifier le RPG

C’est la grosse trouille au sein du RPG depuis que cette histoire de vote par procuration abusif a été évoquée tant par Dalein Diallo lui-même que par la CENI. Le parti au pouvoir a les fourmis dans le pantalon. Lui-même a reconnu en partie le désordre.

« Il s’agit des cartes d’électeur non distribuées parce que les propriétaires ne sont pas venus retirer. Alors si vous tombez sur des chefs de quartier malhonnêtes qui prennent ces cartes pour trafiquer avec les différents candidats, c’est possible. Cela nous permet à l’avenir de prendre des dispositions. Je propose par exemple que la CENI reprenne les cartes non-distribuées quelques jours avant le scrutin », déclare Kassory Fofana, lundi, sur les antennes d’une radio locale.

 

Auparavant, Dalein Diallo avait dit : «Tous les partis se sont retrouvés. A l’issue de cette réunion, l’ensemble des partis ont reconnu, à l’unanimité, l’utilisation abusive des procurations. Ils ont également demandé à ce que tous les votes par procuration soient annulés. Le président de la CENI a accepté cette demande. Parce que le RPG a usé de cette méthode pour frauder. »

 

De son côté, la CENI rappelle : « La loi, dans le contexte actuel, n’interdit pas que le vote par procuration. Dans le cadre des discussions que nous avons eus avec les acteurs, nous avons estimé que pour éviter le phénomène de la fraude, qu’il était important de limiter l’utilisation des procurations. C’est pourquoi, il est prévu, dans le cadre des textes de lois, que la CENI peut en donner à ceux qui veulent l’avoir, que les autorités locales, sans définir l’ampleur, peuvent en donner aussi, mais aussi le commandant de zone peut en donner. Mais on a eu l’impression que les procurations ont été éditées, à l’insu de la CENI. On a eu l’impression, qu’il y a eu, sur le terrain, assez de procurations, que nous n’avons pas éditées, qui se sont retrouvées dans les mains des chefs de quartiers, c’est un fait à déplorer. Globalement, nous avons pu stopper, en lisant un communiqué sur la synergie des radios, pour demander l’utilisation des procurations à cinq par bureau de vote. Nous avons donné des indications aux magistrats qui président les Commission de centralisation des votes, pour que les bureaux de bureau de vote, qu’ils dépouillent, qu’ils traitent, qu’ils tiennent compte de notre décision, qui a été donnée x par la CENI. Si on remarque qu’un bureau de vote est au-delà de cinq procurations, on devrait mettre le reste des procurations à côté pour tenir compte aux indications de la CENI. »

Il y a donc un gros risque de disqualifier le RPG…

 

Jeanne Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.