Wanindara vu par le RPG : « des bandits qui tuent et qui s’attaquent aux symboles de l’Etat »

Manifestement, au RPG, on s’en fou de l’appel de la communication internationale plaidant pour des discours politiques responsables. Le parti au pouvoir stigmatise, accuse et appelle à la vindicte. C’est du moins ce qui a été remarqué le samedi dernier au siège du RPG où des responsables se sont relayés

Pour Lansana Komara «Nous n’allons pas nous laisser abattre par des bandits qui tuent et qui s’attaquent aux symboles de l’Etat, aux symboles de la République. Parce que, tuer un policier, tuer un gendarme, c’est s’attaquer aux symboles de la République. Donc, le Rassemblement du Peuple de Guinée, par ma voix, s’incline devant la mémoire des victimes, civiles et militaires, pendant les manifestations organisées par Cellou Dalein Diallo et son parti. Nous invitons le gouvernement à faire toute la lumière sur les crimes, afin que les bourreaux et leurs commanditaires soient mis hors d’état de nuire. Et, nous invitons aussi la justice à juger toutes les affaires criminelles dans les meilleures délais ».

A sa suite, un certain Bantama Sow reprend le crachoir : «Le président Alpha Condé se bat pour faire renaître l’espoir, c’est au même moment que d’autres mobilisent les jeunes dans les quartiers pour détruire et tuer. J’ai pris l’engagement de ne plus prononcer le nom des gens. Tout le monde a écouté cette dame qui veut être 1ère dame avant les élections, qui veut être 1ère dame je ne sais pas avec quel mari, qui demande aux jeunes de rendre la vie impossible aux gens à Wanindara ou ailleurs. Le policier qui a été tué la dernière fois, Bakary, c’est mon frère, il est de Ourékaba. Mais, nous lui rendrons tous les hommages qu’il mérite. Parce que, ceux qui ont vu la vidéo qui a suivie, la publication des photos, les responsables sont connus. »

Jugez-en !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.